En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt. Fermer
France pays France (changer de pays)
              Recherche Avancée                                             Mon compte

Fiche Livre

Téléchargez le livre :  Noirs Blousons

Noirs Blousons


Jean Cazalis
Éditions des Falaises
Format : ePub
9,99



    Lire un extrait
RÉSUMÉ DU LIVRE - MOT DE L'AUTEUR - MOT DE L'ÉDITEUR
Une jeune journaliste se penche sur une affaire vieille de 50 ans et fait ressurgir des fantômes bien enfouis dans le passé...

À l’automne de sa vie, Jo Petrini convoque une jeune journaliste et l’incite à faire une nouvelle enquête sur un fait divers survenu en 1966, à l’issue d’une bagarre opposant sa bande, les Freaks, à un groupe de Maghrébins. Un mort, un accusé : Jérôme Lange, le doux de la bande de rockeurs, le sacrifié.
Allant de petites gens à l’honneur impeccable à des familles de notables impitoyables, en passant par la famille de la victime du crime, avide de vengeance, l’enquête ravive des feux mal éteints. Personne ne souhaite réellement que son enquête aboutisse.
De cette confrontation entre une jeune femme idéaliste et une génération désabusée, celle qui a vécu intensément les Trente Glorieuses, personne ne sortira indemne.

Jean Cazalis, dans ce polar passionnant, nous fait voyager à travers la Normandie et à travers le temps, en explorant les envies de liberté et d'émancipation de la jeunesse des Trentes Glorieuses.

EXTRAIT

— Madame Barret, je sais pourquoi vous êtes ici. Ne me demandez pas comment je le sais, mais je le sais. Vous savez, ça fait cinquante ans qu’on a tué Larbi mon frère bien aimé, mais c’est comme si c’était hier. Il n’y a pas un jour sans que je prie pour lui. Il est mort, et nous tous ici, et nos parents quand ils étaient encore vivants, qu’Allah ait pitié d’eux, tout le monde pensait que l’assassin avait été mis en prison. Et quand il est mort Lange, qu’à Dieu ne plaise, on a pensé que justice avait été faite. Quand j’étais plus jeune, je voulais attendre Jérôme Lange à la sortie de la prison et le tuer de mes mains. J’avais un couteau prêt pour ça. Tout prévu. Mais ma mère est morte et elle m’a fait jurer, sur son lit de douleur, que je n’irais pas le tuer. Alors… Je ne suis pas allé à la prison le jour de sa sortie. Mais… quand il a été abattu par la police… j’étais heureux. Triste et heureux à la fois, vous comprenez

À PROPOS DE L'AUTEUR

Jean Cazalis a ressemblé des souvenirs professionnels effectués en Normandie. Un décor parfait pour un polar à la Siméon.


Ceux qui ont été intéressés par Noirs Blousons ont aussi consulté :